Visite et dégustations au Domaine du Clos St Landelin

Rejoignez une dégustation / Wine Experience
Landelin D.
Description

Depuis 1999, les 28 ha du domaine familial sont totalement exploités en culture biologique.

La priorité est accordée au labour et aux plantations serrées (environ 10 000 plants / ha) qui favorisent à la fois l’enracinement profond de la vigne et l’activité biologique des sols.

Cette profondeur permet aux racines d’assimiler régulièrement les précieux éléments minéraux du sous sol qui constituent la marque propre du terroir et déterminent le caractère minéral des vins du domaine.

Les ceps de vigne sont taillés en Guyot simple ou double, et les rendements faibles (de 30 à 45 hl/ha) renforcent la capacité des raisins à transmettre au vin l’expression du terroir.

Les vendanges manuelles s’accompagnent du tri direct des raisins sur les parcelles. Ceux-ci sont alors transportés en cagette de 20 kg maximum pour éviter tout tassement, puis versés délicatement, en grappes entières (sans avoir été ni foulés ni égrappés) dans les pressoirs.


Nous serions
ravis de vous accueillir afin de vous faire découvrir le Château ou domaine et son histoire et le travail fait pour l’élaboration de nos vins !

Au plaisir de vous retrouver rapidement au domaine du Clos St Landelin

Règles et conditions

Les visites à 1€ signifient qu'elles sont réalisées gratuitement par le vigneron. Ce montant est demandé pour nous assurer du sérieux de votre demande et éviter au vigneron de bloquer un créneau de visite inutilement.

En cas d'imprévu, nous vous remercions de bien vouloir annuler votre visite sur la plateforme et/ou prévenir directement le vigneron.

Politique de réservations

Politique d'annulation : Stricte

Les vins présentés
Domaine du Clos St Landelin - Sélection
selection
Landelin D.
Domaine du Clos St Landelin

Histoire du Clos Saint Landelin Au VIIe siècle, Dagobert II, roi d’Austrasie, fit don aux évèques de Strasbourg de la région de Rouffach, appelée Obermundat. Ce vaste domaine restera en leur possession... Voir plus

Histoire du Clos Saint Landelin Au VIIe siècle, Dagobert II, roi d’Austrasie, fit don aux évèques de Strasbourg de la région de Rouffach, appelée Obermundat. Ce vaste domaine restera en leur possession jusqu’à la Révolution Française. Landelin, moine irlandais, vint évangéliser le Pays de Bade (Allemagne) au VIIe siècle. Il fut assassiné vers 640. Selon la légende, quatre sources auraient jailli à l’endroit du crime. Sur la tombe du martyr se seraient produits plusieurs miracles. Ceci engagea quelques moines à s’établir à proximité. Un premier couvent fut construit vers 725. Heddon (734-776), Evêque de Strasbourg, fut le réorganisateur de ce couvent de Mönchzell « Cella monachorum » fondé en l’honneur de Saint Landelin, sur la rive droite du Rhin. Il érigea un second couvent, plus grand, à quelque distance du premier. En souvenir de son bienfaiteur, le couvent fut nommé Ettenheimmünster (du latin « Ettonis monasterium » qui signifie le monastère d’Heddon). Le monastère fut doté de biens, dont des vignes, situés à Rouffach. Ce fut ce que l’on appela le « praedium sancti Landelini », le bien Saint Landelin. Certaines de ces parcelles de vignes sont situées dans les anciens lieux-dits Altengassen, Vorberg –nom d’origine de l’actuel grand cru Vorbourg-, Rothengarten et Mannberg. Le livre « Liber Vitae », écrit entre 1250 et 1372, et qui contient les dons et legs faits au profit de l’Eglise Notre-Dame de Rouffach, cite des vignes situées près de parcelles du « Bien de Saint Landelin » et près de la fontaine Saint Landelin. D’après les anciens plans cadastraux de Rouffach, la fontaine Saint Landelin se situe au lieu-dit Hauhl, aujourd’hui Clos Saint Landelin. Elle coule toujours au pied de ce vignoble. En 1409, la famille rouffachoise Berler était devenue bénéficiaire à titre d’emphytéose du « Bien Saint Landelin », qui resta bien ecclésiastique jusqu’à la Révolution Française. Après 1871, l’Alsace a été intégrée à l’Empire Allemand. Le Dr. Jur. Wolfang Weber, l’un des pionniers du renouveau de la viticulture alsacienne, acheta une à une les parcelles entourant la fontaine Saint Landelin. Il remit en valeur les vignes et les murs en pierres sèches. En 1918, le domaine a été mis sous séquestre par l’administration française, puis il fut acquis en 1923 par Alfred Erny, industriel à Soultzmatt. Il commercialisa les vins sous l’appellation Clos Saint Landelin. Il sut avantageusement continuer l’œuvre du Dr Weber, ceci pendant sept ans. En 1930, il céda le vignoble du Clos Saint Landelin avec les stocks en fûts et en bouteilles à l’Union Vinicole du Haut-Rhin de Colmar. Cette société en resta propriétaire cinq ans seulement. En 1935, Alfred Muré, arrière grand-père de Véronique et Thomas, se porta acquéreur du domaine. Les Muré sont une famille de vignerons dont l’origine remonte à 1650 à Westhalten Voir moins

Icon World Langues : français

  • CNI
  • E-mail :
  • À effectué une prestation
Me contacter